Ambrosia artemisiifolia, ambroisie à feuilles d’armoise, ou ambroisie

Ambrosia artemisiifolia, l’ambroisie compte parmi les néophytes invasives de plusieurs régions d’Europe et de Suisse. Selon une Convention sur la diversité biologique, l’introduction de néophytes invasives doit être évitée et les espèces déjà établies doivent être contrôlées ou éliminées. Cet Accord a été ratifié par tous les Etats européens, y compris la Suisse.

Dans l’Ordonnance sur la protection des végétaux, la Suisse a classé en 2006 l’ambroisie parmi les mauvaises herbes "particulièrement dangereuses". Depuis lors, il est obligatoire d’annoncer les foyers d’ambroisie et de prendre des mesures pour lutter contre son invasion.

L’ambroisie possède un pollen fortement allergène. De ce fait, cette plante représente un danger pour la santé et peut causer des coûts élevés (voir chapitre Santé et pollen).

Pour être efficace, la lutte doit se faire sur tous les plans, c’est-à-dire à la fois sur les plans privé, régional, national et international.

Ce site internet souhaite donner aux lectrices et aux lecteurs les principales informations concernant cette plante, les risques de confusion avec d’autres espèces, les moyens de lutte contre l’ambroisie, ses habitats en Suisse et dans le monde, ainsi que les effets possibles du pollen sur la santé humaine.

Les images qui apparaissent sur ce site peuvent être consultées dans un plus grand format en cliquant dessus ou en visitant la galerie d’images (photothèque).